une étoile dans la nuit - conférences témoignages de vies
AMOUR  -  HUMOUR


Sketch écrit par Brigitte en 2014 pour honorer la décennie anniversaire de l'association ainsi que la présidence de qualité de Christèle. Cette dernière est assistée par deux trésoriers : Michel Pasquier, qui collecte les euros et MarieReine Proud qui les dépense en « douceurs » et par deux secrétaires : Muriel qui a la charge de charrier les informations et Brigitte qui s'égare dans le virtuel.

Un jardin d'abondance …

Lorsque Christèle m'a informée de la prochaine vacance du poste de présidente de l'association, j'ai pensé que je perdais ma plus belle étoile et j'ai fait le rêve suivant :Alors que je me promenais dans la forêt, des êtres de la nature m'ont abordée pour me prendre la main et m'amener au pied d'un énorme baobab désigné comme suit par la plaque posée sur son tronc : « adamsonia columnifère », son nom latin. Ce baobab, sorte d'ascenseur, avait pour vocation de me conduire par télé déportation tout là haut, vers «  l'étoile dans la nuit ». Il me suffisait d'appuyer sur l'unique bouton muni d'un lemniscate, pictogramme qui signifie « infini ».Arrivée sur les lieux, je fus accueillie par un guide qui m'expliqua que l'association était pour le monde subtil un jardin d'abondance et que chaque adhérent était une fleur qui le parfumait et l'embellissait. Par exemple, me dit-il, cette fleur que tu vois là-bas est une Marie Reine Proudirinium, de la famille du tournesol dont la tête suit le parcours du soleil. Elle est convaincue « qu'un soleil brille toujours quelque part ». Elle entremêle ses racines avec celles d'un JeanClaude Boritillus, fringant bosquet digne d'intérêt. Leur union fait l'objet d'une attention particulière de notre part : nous nous attendons à une fertilité renaissante. Les miracles sont choses courantes chez nous ... Près de la Marie Reine Proudirinium, se dresse un Michel Pasquierula, arbuste vigoureux qui s'apparente au noisetier. Ses branches servent de tuteur aux jeunes pousses. C'est un coach de vie qui se biture bien … euh … bouture bien. Derrière le Michel Pasquierula, contre le mur du fond, s'accroche une Brigitte Segardaris. Oh ! La Brigitte Segardaris est une vieille semence d'après guerre ! L'on se demande si elle se laisserait ou non gagner par les OGM (OrGasMes). C'est une veille branche que l'on ratiboise chaque automne et qui nous fait la surprise de renaître chaque printemps. Elle semble indestructible ! Une autre fleur parfumée est toute en délicatesse, c'est la Muriel Charierilla.Tout un chacun s'empresse de la cueillir aussi l'entend-on protester « faut pas charrier quand même ! ». Elle s'est munie d' épines pour défendre sa vertu de plante odoriférante. Attention ! Qui s'y frotte, s'y pique !La reine du jardin d'abondance est la Christele Denisenthus : une fleur ornementale, une passiflore qui est la fleur de la sagesse. Son pistil ondoyant capte les ondes vibratoires pour nous les transmettre à la demande. Nous avons, en toute discrétion, amené près d'elle un Frédéricum géant de pleine terre pour faire rayonner son coeur. Quand je dis, en toute discrétion, c'est un contre-sens, avec le Frédéricum géant de pleine terre ! Non seulement elle se repose volontiers contre lui mais c'est qu'elle y grimpe à l'aise !
Le guide a plongé son regard dans le mien avec beaucoup de bienveillance et m'a recommandé de retourner sur terre pour m'étendre sur les bienfaits du jardin d'abondance. « Je te confie une mission:dis-leur bien, m'a-t-il dit, que chaque terrien est invité à nous rejoindre dans l'un de ses rêves les plus beaux ... »

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint